»
Législatives 2017
Tous les résultats dans votre commune et votre circonscription.

Montchevrel Il zappe le contrôle des gendarmes et finit dans un champ

En sortie de discothèque à Montchevrel, le jeune homme, sous l'emprise d'alcool et de cannabis, transportait cinq passagers. Il a été condamné à deux mois de prison avec sursis.

22/04/2017 à 14:39 par Antoine Sauvêtre

Le tribunal correctionnel a pris en compte la situation professionnelle du prévenu. -
Le tribunal correctionnel a pris en compte la situation professionnelle du prévenu. -

Aux alentours de 6 h du matin, le 18 octobre 2015, une bande d’amis sort de discothèque, à Montchevrel. L’un d’entre eux, âgé de 22 ans à l’époque des faits, décide de prendre le volant, malgré une consommation d’alcool et de cannabis dans la soirée.

Un passager dans le coffre

Les cinq autres jeunes hommes qui l’accompagnent, prennent place dans le véhicule, dont un qui s’installe dans le coffre.

À quelques centaines de mètres du point de départ de la bande d’amis, les gendarmes effectuent des contrôles et somment au conducteur de s’arrêter à l’aide d’une lampe torche. « Dans un premier temps, j’ai vu la lumière mais je n’ai pas compris qu’il s’agissait des gendarmes », indique le prévenu, qui comparaissait devant le tribunal correctionnel d’Alençon, jeudi 13 avril 2017

« Lorsque mes amis m’ont indiqué que j’aurais dû m’arrêter pour être contrôlé, j’ai paniqué car j’ai pensé au risque de perdre mon permis et donc mon travail ».

Malgré un ralentissement à moins de 40 km/h au niveau des gendarmes, le conducteur a ensuite accéléré jusqu’à 80 km/h avant de perdre le contrôle du véhicule, qui s’est retrouvé sur le toit, dans un champ « à 700 mètres du point de contrôle ».

« J’avais fumé environ 15 pétards »

Aucun blessé n’est à déplorer, mais les gendarmes, qui ont pris en chasse le véhicule, procèdent à l’interpellation du conducteur qu’ils ont formellement reconnu.

Le contrôle fait apparaître un taux d’alcoolémie de 0,73 g par litre de sang et une consommation de cannabis. « J’avais fumé environ 15 pétards », reconnaît le prévenu.

Depuis l’accident, il assure avoir « totalement arrêté la consommation d’alcool et de stupéfiants », présentant au juge les résultats des prises de sang qu’il a effectué.

Le procureur de la République lui rappelle les dangers que son attitude représente et le risque qu’il a pris, mettant sa vie et celles de ses amis en jeu. Pour autant, il indique que « les circonstances aggravantes pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui ne peuvent pas être retenues même si cela s’est terminé par un accident, heureusement sans conséquences graves. » Il réclame deux mois d’emprisonnement avec sursis, une suspension de permis de 12 mois et une amende de 500 €.

“Un électrochoc”

Selon l’avocate du prévenu, ces événements ont raisonné comme « un électrochoc » auprès de son client.

« Il a pris conscience qu’il avait fait la plus grave erreur de sa vie. »

Rappelant que son permis de conduire lui est indispensable dans sa vie professionnelle, où il est en CDI, elle demande de réduire la suspension de permis.

Le tribunal correctionnel d’Alençon a requalifié les faits de « refus d’obtempérer exposant directement autrui à un risque de mort » en « refus d’obtempérer simple et conduite sous un état alcoolique et usage de stupéfiants ».

Le jeune homme est finalement condamné à deux mois de prison avec sursis, une suspension de permis de 6 mois et devra payer une amende de 1 000 €.

61170 Montchevrel

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Alençon - Jeudi 22 juin 2017

Alencon
Jeu
22 / 06
30°/18°
vent 36km/h humidité 56%
Ven23°-12°
Sam24°-12°
Dim24°-14°
Lun25°-13°

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vide-greniers et foires à tout
Vidéo du moment

Nada Surf à La Luciole, jeudi 1er décembre 2016