Le bénévolat pour s’épanouir

Disponibles et soucieux d’être utiles aux autres, les retraités s’engagent massivement dans le bénévolat. Un bon moyen de s’épanouir et de garder la santé !

16/02/2017 à 14:58 par crislu

b
Bénévole : ©WavebreakmediaMicro

Humanitaire, social, éducation, santé, environnement, culture, sport, etc. Dans le bénévolat, les champs d’action sont nombreux et les associations ont toujours besoin de personnes motivées pour s’engager auprès d’elles.

La France compte 12,7 millions de bénévoles dont 3,9 millions de personnes âgées de plus de 65 ans, soit 36,6 %. Ces chiffres montrent à quel point le rôle des retraités dans la vie sociale est important. D’autant que leur disponibilité leur permet de participer de manière très régulière et de prendre des responsabilités. France Bénévolat souligne que 50 % des responsables associatifs sont des retraités car ils ont le temps et la compétence de prendre en charge des tâches de plus en plus complexes. Trouver un nouvel équilibre après la vie professionnelle est souvent le moteur de cet engagement. Les retraités disent avoir besoin « d’être utiles aux autres ». S’impliquer dans de nouvelles activités offre aussi la possibilité de retisser du lien social. Un bon moyen de lutter contre l’isolement : sortir de chez soi, rencontrer des personnes qu’on ne connaissait pas auparavant, s’épanouir dans de nouveaux projets, donner du sens à sa vie…

►Bien vieillir

Le bénévolat permet aussi de rester en bonne santé. En effet, des travaux de recherches menés en France, aux Pays-Bas, au Canada et aux Etats-Unis mettent en avant le lien entre la pratique d’une activité bénévole et l’amélioration du bien-être physique et psychologique. Les seniors bénévoles auraient ainsi un taux de mortalité et de dépression plus faible et de meilleures capacités fonctionnelles. « La vitalité, le capital social, l’estime de soi et la satisfaction de rendre service, dans un cadre associatif fondé sur l’autonomie des bénévoles, sont des facteurs directs d’amélioration de la santé », cite France Bénévolat. Alors pourquoi se priver de ce qui fait bien vieillir ? Surtout qu’il n’est pas nécessaire de disposer d’un savoir-faire particulier pour s’engager. Certes, les compétences acquises dans la vie professionnelle ou au fil des expériences passées restent une valeur ajoutée. Mais offrir simplement un peu de temps et de bonne volonté à la mise en oeuvre d’initiatives locales, c’est aussi agir pour l’intérêt général.

APEI-Actualités

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Alençon - Mardi 28 mars 2017

Alencon
Mar
28 / 03
17°/6°
vent 28km/h humidité 81%
Mer17°-7°
Jeu20°-7°
Ven17°-9°
Sam13°-8°

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

Nada Surf à La Luciole, jeudi 1er décembre 2016