Pré-en-Pail Guillaume Garot fait son show royal

Le député candidat socialiste a « piloté » la ministre Ségolène Royal, vendredi 3 février à Pré-en-Pail.

06/02/2017 à 12:26 par JMF

Les professionnels de santé ont pu bavarder un peu avec la ministre
Les professionnels de santé ont pu bavarder un peu avec la ministre

« Gardons confiance pour un avenir meilleur. Les consciences s’éveillent ». Qui parle ainsi ? Non pas Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, mais Guillaume Garot, député sortant socialiste, candidat à sa succession et déjà en campagne.

Un homme qui a reçu des mains de S. Royal la médaille du ministère. Eh oui, la France est un pays fertile en médailles. Le parlementaire n’a pas beaucoup parlé mais, en ce jour de pluie et de vent, il a fait le show, versant volontiers dans le « Madame le ministre, chère Ségolène » et insistant sur un point : « les visites des ministres dans les territoires ruraux sont rares ».

Bel outil

Le territoire en question, c’est le pays des Avaloirs. Un pays où l’on s’est lancé dans la croissance verte et l’énergie positive. Comme le bâtiment du pôle Santé récemment ouvert. Un bel immeuble où les professionnels sont ravis : « on ne se plaint pas, les conditions de travail sont au top », confie un infirmier qui paie 7,70 € le m2, soit quelque 648 € par mois. Et zéro pour l’énergie.

Bref, une réalisation exemplaire, rue de la Petite vitesse à Pré-en-Pail où Ségolène Royal a déboulé en voiture, vendredi 3 février, venant de Villaines-la-Juhel mais sans s’arrêter, comme prévu, sur la corniche de Pail, à cause des conditions météo.

Garder la Nationale

Président de la Communauté de communes du Mont des Avaloirs, mère de cette Maison pluridisciplinaire de santé, Daniel Lenoir a expliqué la démarche.

« Le bâtiment a déclenché des arrivées », a ajouté Denis Geslain, maire de Pré-en-Pail, qui a présenté sa commune forte de 2 400 habitants depuis l’alliance avec Saint-Samson, il y a treize mois.

Une commune éloignée des capitales (Laval, Nantes, Paris) mais « nous savons nous faire entendre ». Il aborde des projets : revitalisation du bourg avec le concours de la population sous forme d’ateliers. Avec un objectif : « maintenir le passage de la Nationale 12 et ses 10 000 véhicules/jour ».

Hors clivages

Un bourg que la commune veut colorer tout en réhabilitant l’ancien. Une maison témoin entend prouver que l’on peut rénover à un moindre coût que le neuf, ce qui permet de « limiter la consommation de terres agricoles, ainsi que les déplacements », tout en donnant du travail au secteur du Bâtiment.

Et le maire agriculteur de conclure sur un projet de méthanisation en gestation depuis sept ans.

De quoi transformer les déchets en énergie.

De quoi séduire la ministre qui a félicité la CCMA sur son livre d’or pour « ces engagements qui constituent une planète viable » et pour qui « la transition énergétique dépasse les clivages politiques ».

Ce que pense également Emmanuel Macron, candidat à l’Élysée bientôt soutenu par S. Royal (un atout ou un handicap ?) et G. Garot qui est dos au mur électoral : celui qui a perdu la mairie de Laval a besoin de la politique pour vivre.

Et pour être un député durable, il lui faut labourer le terrain. Ferait-il partie des gens meilleurs lorsqu’ils sont sur la défensive ?

JMF

53140 Pré-en-Pail

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Alençon - Mercredi 29 mars 2017

Alencon
Mer
29 / 03
18°/7°
vent 36km/h humidité 49%
Jeu20°-7°
Ven16°-9°
Sam14°-8°
Dim15°-7°

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

Nada Surf à La Luciole, jeudi 1er décembre 2016