Alençon Le premier scanner pour animaux de l'Orne installé à la clinique Anovet

Depuis lundi 25 janvier, un scanner pour animaux est opérationnel à l'arrière du centre Anovet, rue d'Alençon, à . Un atout précieux pour le développement de la clinique vétérinaire.

09/02/2016 à 17:04 par E.J

Les cogérants, Guillaume Combes et Claire Chabadel, ont fait le pari d'investir dans un scanner pour animaux  -
Les cogérants, Guillaume Combes et Claire Chabadel, ont fait le pari d'investir dans un scanner pour animaux -

Il a déjà permis de constater l’étendue d’une aspergillose (infestation fongique), ou de découvrir une hémorragie cérébrale. Le scanner pour animaux de la clinique vétérinaire Anovet, opérationnel depuis lundi 25 janvier, est très prisé. L’équipement, qui a nécessité un investissement de plus 200 000 € (achat : 100 000 €, agrandissement des locaux : 100 000 €, entretien : 15 000 €/an), est le premier à être installé dans l’Orne (les autres scanners se situent à plus de 100 km d’Alençon : Caen, Rennes, Rouen).

Clients demandeurs

Destiné aux animaux de compagnie pesant moins de 200 kg, le scanner est abrité dans une construction neuve, à l’arrière de l’établissement. L’agrandissement répond aux normes de radioprotection (les murs sont plombés). L’acquisition de la machine (scanner deux barrettes, modèle simple, également utilisé pour les humains) permet à la clinique de réaliser des images 3D des chiens, chats, rongeurs, etc. Il sera notamment utile en cancérologie et neurochirurgie. « Il permettra d’établir un diagnostic complet et précoce », informe Guillaume Combes, cogérant de la clinique avec Claire Chabadel.

Une demande des clients, que le coût de l’examen (350 €) ne freine pas. « Ils consacrent un budget croissant à la santé de leur animal, et réclament souvent des examens approfondis. Ils sont parfois même plus attentifs à la santé de leur chien ou de leur chat qu’à la leur ».

Grâce à la baisse du prix des machines, le scanner a fait son entrée dans de nombreuses cliniques vétérinaires.

Au centre Anovet, il vient compléter un équipement déjà étoffé : radiologie numérique, laboratoire d’analyses, salle d’échographie…

« Qualité des soins »

Avec le scanner, la clinique vétérinaire veut garantir une certaine qualité de soins : : « Avoir un équipement de pointe permet d’attirer des vétérinaires très qualifiés. Un aspect non négligeable, en cette période de pénurie de professions médicales ».

L’équipe du centre Anovet (quatre vétérinaires) est en train de se former à l’interprétation des images scanner. En attendant que la nouvelle technologie soit maîtrisée en interne, les images sont envoyées à Vetpixel, site de télé radiologie vétérinaire français.

Ces images seront prochainement (le temps que le cabinet soit relié à la fibre optique), transmises et archivées au sein du data center de la société alençonnaise AZNetwork (spécialisée dans les solutions informatiques). Grâce au PACS animal, « Picture archive and communication system », la clinique Anovet pourra conserver ses scanners, mais aussi ses échographies et ses radios sur un serveur commun sur lequel chacun pourra se connecter, via un accès codé.

Pour rentabiliser son investissement, la clinique devra réaliser dix scanners par mois. Une moyenne qu’elle devrait pouvoir honorer : « Les examens peuvent être réalisés dans la journée pour les animaux soignés dans notre clinique. Mais nous répondrons aussi à la demande d’autres vétérinaires de la région ».

Plus d’information sur animauxscan.com

61000 Alençon

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image

Alençon - Dimanche 11 déc. 2016

Alencon
Dim
11 / 12
10°/3°
vent 10km/h humidité 95%
Lun7°-4°
Mar10°-3°
Mer8°-1°
Jeu8°-2°
Résultats sportifs de votre région
Go

Votre journal cette semaine

Abonnement

Recevez l'actualité qui
vous concerne. Je m'abonne

Un concentré d'informations pour ne rien manquer !

Je m'inscris à la newsletter
Vidéo du moment

Nada Surf à La Luciole, jeudi 1er décembre 2016